Un appel à projets autour des objets connectés tout au long de l’année 2016

GENES'INK - ROUSSET - Art to IoTSelon le quotidien français Les Echos, 50 milliards d'objets seront connectés en 2020, et ce dans tous les secteurs d'activité. Le marché de l’Internet des objets (IoT) atteindra alors 7100 milliards de dollars. Dans ce contexte stimulant, et afin d'anticiper ce changement de paradigme dans la production des objets de la vie quotidienne, nous avons décidé de proposer un partenariat structuré, à travers l'organisation d'un appel à projets ouvert intitulé "Art to IoT".

Le challenge

GENES'INK - ROUSSET - Art to Iot panneau

Les écoles

Les étudiants en Arts, Architecture et Design sont invités à créer des objets de la vie quotidienne qui soient à la fois esthétiques, fonctionnels et connectés. Deux ou trois de ces objets connectés, intégrant une dimension esthétique dans leur design et dans leur fabrication, seront créés d'ici la fin du défi. Ces objets devront prendre en compte les dimensions environnementale, sanitaire et sécuritaire, et proposer de nouveaux usages.
Sur la base de spécifications correspondant aux défis identifiés dans les secteurs du design, de l'espace urbain, du textile, de l'art et de la technologie, les créateurs devront modéliser de nouveaux concepts et en proposer une réalisation concrète, dans la perspective de la fabrication d'objets connectés populaires utilisant des encres conductrices, en anticipant leur production industrielle.
De nombreuses écoles seront associées à ce défi, dans le cadre de leurs projets éducatifs - notamment :

  • ENSAD (Arts Déco) - Paris
  • ESAAix (Ecole d’Art) - Aix-en-Provence
  • ESDAC (Ecole de design et d’architecture) - Marseille.

Parallèlement, un hackaton sera organisé afin de donner une dimension supplémentaire à cet appel à projets, dans un esprit « open source ».

Les industriels

Les premiers partenaires industriels du challenge sont des membres actifs de notre écosystème :

  • INURU, Oled (Allemagne)
  • Heliatek, Photovoltaïque organique (Allemagne)
  • Eurecat, Textile (Espagne)
  • Feeligreen, Cosmétique (France)
  • Micel, Isolants (France).

Les récompenses

Les récompenses destinées aux projets sélectionnées sont notamment :

  • Une incubation à l’Incubateur Belle de Mai, s’il y a la possibilité de développer un produit
  • Un an d’hébergement à l’accélérateur the Camp
  • Un contrat d’industrialisation (négociations en cours).

L’appel à projets « Art to IoT » a été labélisé par le ministère français de l'économie et de l'industrie. Il a été lancé officiellement en janvier dernier par Emmanuel Macron lors du CES à Las Vegas.
Une conférence de presse aura lieu en octobre 2016 pour présenter les gagnants.

GENES'INK - ROUSSET - French TechGENES'INK - ROUSSET - Ministère

Top